Accueil > Positions sur le vers grec > Césures et diérèses dans l’hexamètre

Césures et diérèses dans l’hexamètre

mercredi 29 avril 2015, par Philippe Brunet

Césures, diérèses dans l’hexamètre

Dans l’hexamètre dactylique, il y a trois types de coupes : deux types de césure H et T (coupe à l’intérieur d’un élément), et un type de diérèse D (coupe entre deux éléments).
Autrement dit, on peut trouver une fin de mot après les 3 syllabes du dactyle : - /(H) u /(T) u /(D) ; dans le cas du spondée : - /(H) - /(D)

Il sera question ailleurs de la structure prosodique et de la réalité rythmique de ces coupes.

La césure hémimère H

Après la longue au temps fort, la fin de mot indique une césure sise au demi-pied, d’où son nom de "hémimère". Ainsi l’usage veut qu’on dise trihémimère au 3e demi-pied, penthémimère au 5e demi-pied, hephthémimère au 7e demi-pied, et rien ne s’oppose à ce que nous ayons également une "prothémimère" après le premier demi-pied, et une ennéhémimère, après la longue au 5e pied, et il reste encore le 6e pied, où l’on peut encore rencontrer une fin de mot après la longue au temps fort.

Pour simplifier le décompte, nous proposons dans le programme Scande&Chante de noter en comptant les pieds et non les demi-pieds :
H1, la césure hémimère sise au 1er pied
H2, la césure hémimère sise au 2e pied (= trihémimère)
H3, la césure hémimère sise au 3e pied (= penthémimère)
H4, la césure hémimère sise au 4e pied (= hephthémimère)
H5, la césure hémimère sise au 5e pied
H6, la césure hémimère sise au 6e pied

Les coupes H1 et H6 mettent en valeur un monosyllabe.
La coupe H3, la plus proche du milieu du vers, est la coupe la plus fréquente.


La césure trochaïque T

Cette césure peut se rencontrer à tous les pieds où elle est possible : T1, T2, T3, T4, T5. La T3 est très fréquente, à une syllabe du point de D3. La T4 est rare ; la tendance à éviter la T4 est appelée zeugma, ou pont, de Hermann.


La diérèse D

La diérèse est une coupe entre éléments métriques. Entre deux pieds, la diérèse se rencontre donc après le pied 1 (D1), après le pied 2 (D2), après le pied 3 (D3), après le pied 4 (D4), après le pied 5 (D5). La D3 est souvent évitée. D2 et D4 (appelée parfois ponctuation bucolique) sont des diérèses remarquables.

Indépendamment de la valeur et de la fréquence de ces coupes, ce repérage H, T, D permet de localiser et de définir toutes les syllabes de l’hexamètre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.